Les partenaires privés de la filière

  • Cette interprofession regroupe les principaux acteurs de la filière forêt bois en région SUD Provence-Alpes-Côte d'Azur. Son objectif est de promouvoir le bois issu des forêts régionales, ainsi que l'ensemble des hommes et des entreprises qui travaillent dans les domaines de la forêt et du bois. Au-delà de ses actions auprès des professionnels (animation de la filière, études techniques, représentation...), les associations interprofessionnelles (une par région) sont également des sources d'informations importantes pour les particuliers, via l'organisation de salons dédiés à la filière, l'édition d'annuaires de professionnels et/ou la conception d'expositions.

    L’Association FIBOIS SUD, créée en 2015, elle rassemble et représente l’ensemble des organismes publics et professionnels de la filière régionale répartis au sein des 3 collèges suivants :

    • détenteurs et gestionnaires de la ressource

    • récolte et première transformation des bois

    • 2ème transformation, utilisateurs et prescripteurs.

    Elle fait partie d’un réseau national, « France Bois Régions », qui regroupe et fédère 13 interprofessions régionales ou départementales de la filière forêt bois française. Le nombre de salariés de l’ensemble des interprofessions est de 124 (moyenne de 5,6). Le chiffre d’affaires consolidé est de 12,6 Millions d’euros (moyenne de 570 K€).

    En savoir plus sur FIBOIS SUD

  • Représenter, défendre, animer, telles sont les tâches principales du syndicalisme forestier. Il a pour fonctions l'initiative, la représentation et la défense professionnelle. Il a apporté sa contribution déterminante à la création des coopératives forestières, au régime fiscal de la forêt ou à la certification forestière. Il agit pour la simplification du cadre législatif et réglementaire pour les sylviculteurs, pour la production et la mobilisation de bois de qualité et pour la rémunération des services rendus par la forêt, afin de soutenir sa gestion durable et la qualité de ces services.

    En région Provence Alpes Côte d’Azur, il existe un syndicat pour les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var et un qui regroupe les adhérents des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et du Vaucluse. Ils sont au plus près des adhérents pour les défendre. L'adhésion à ces syndicats départementaux va de pair avec une assurance responsabilité civile de groupe.

    L’Union Régionale (UR) rassemble les quatre syndicats départementaux. Chacun de ces syndicats choisit 3 membres pour intégrer l’UR. Le Président est élu parmi les 4 présidents des syndicats départementaux. Il a un mandat de 2 ans, renouvelable une fois. Les 3 autres présidents départementaux sont vice-présidents régionaux. Les axes de travail sont répartis comme suit :

    • Var : animation, communication, synergie entre syndicats ;

    • Bouches-du-Rhône : économie, social et services rendus ;

    • Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes et Vaucluse : production et exploitation de bois ;

    • Alpes-Maritimes : environnement, paysages et biodiversité.

    Au niveau national, le président de la fédération Forestiers Privés de France est l'interlocuteur privilégié des autorités publiques (gouvernement), d'autres fédérations professionnelles ou d’associations. Le soutien aux adhérents s'est traduit par la mise en place, au niveau national, d’un service économique et d’un service juridique qui répondent aux questions des propriétaires forestiers.

    La fédération Forestiers Privés de France, adhérant à la Confédération européenne de la propriété forestière, est associée au débat mondial sur les forêts (gestion durable des forêts, protection de la biodiversité, lutte contre l'effet de serre, développement du commerce du bois). Elle publie la revue « Forêts de France », dix numéros par an. La fédération  regroupe sous la marque FRANSYLVA 18 unions régionales, 78 syndicats (inter-)départementaux soit 40.000 adhérents et 2,5 millions d’ha (1/5e de la surface des forêts privées).

    En savoir plus sur Fransylva PACA

  • Une coopérative forestière regroupe des propriétaires forestiers sylviculteurs dans le but de mettre en commun leurs ressources. Les biens et techniques mis en commun ont pour objectif d'optimiser et d'améliorer la gestion forestière afin de valoriser un maximum les forêts des adhérents de la coopérative. Les activités des coopératives forestières sont les suivantes :

    • Services : gestion forestière / plans simples de gestion / maîtrise d’œuvre de travaux forestiers / reboisements / estimations / évaluations / expertises ;

    • Collecte et vente : regroupement de l’offre / ventes amiables / ventes groupées / abattage / débardage / transport / vente par contrats d’approvisionnement ;

    • Approvisionnement : plants forestiers et graines / protections des gibiers / produits phytosanitaires / petit matériel forestier / équipements divers.

    La Coopérative Provence Forêt a été fondée en 1997 par 18 propriétaires forestiers représentant chaque département de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Début 2014, la Coopérative compte plus de 2 600 adhérents et gère une surface de plus de 110 600 hectares de forêts privées.

    Le siège de la coopérative est situé à l’Europarc Sainte Victoire, à Meyreuil. Les techniciens forestiers sont répartis sur des antennes départementales. A l’heure actuelle, la Coopérative compte une quinzaine de personnes réparties sur l’ensemble de la région PACA. Plusieurs de ces techniciens sont inscrits sur la liste des gestionnaires forestiers professionnels.

    Elle offre à ses adhérents des services de gestion et de protection en vue de la mise en valeur sylvicole, cynégétique, piscicole, touristique et pastorale des propriétés forestières.

    En savoir plus sur la Coopérative Provence Forêt

  • C’est une profession libérale et réglementée. Le titre d'experts forestiers est un titre protégé. Le Conseil National de l’Expertise Foncière, Agricole et Forestière (CNEFAF), structure de type ordinal, sous l’autorité d’un conseiller d’état est l'organisme qui agrée ces derniers. Annuellement, le CNEFAF dresse la liste des experts. Ils sont moins de 200 en France, dont 2 experts basés sur la région : Nicolas Luigi et Tiziano Panini.  

    L'expert forestier est un spécialiste qui se doit d’être indépendant, impartial et transparent. Il est lié par le secret professionnel. Il peut être mandaté en France comme à l'étranger. Ses services sont les suivants :

    • Aménagement, gestion (rédaction de Plans Simples de Gestion, maîtrise d’œuvre des coupes, travaux, boisements et reboisements) ;

    • Estimation, expertise (succession, sinistre, litige) ;

    • Conseil en patrimoine ;

    • Gérance de Groupements Forestiers ;

    • Etudes d'impacts (environnementales, paysagères, aménagements sylvicoles) ;

    • Etudes sur la filière, les ressources et les politiques forestières ;

    • Diagnostic sanitaire d’arbres de parc et d’ornement ;

    • Gestion des chasses et étangs.

    En savoir plus sur les experts forestiers

  • Le gestionnaire forestier professionnel (GFP) est un qualificatif qui atteste du niveau de compétence (diplôme et expérience professionnelle) de certains professionnels qui travaillent en forêt. Les professionnels qui souhaitent devenir GFP doivent déposer un dossier de demande auprès du Préfet de Région en vue d’une inscription sur une liste régionale après vérification des conditions de compétence et avis du Centre National de la Propriété Forestière. Des dispositions spécifiques concernent les ressortissants des pays membres de l’Union Européenne venant exercer temporairement en France. Pour éviter des conflits d’intérêts, les GFP ne peuvent acheter directement ou indirectement les bois qu’ils gèrent et/ou vendent en vertu d’un mandat de gestion.

  • Les Entrepreneurs de Travaux Forestiers et les exploitants forestiers sont 2 professions liées par les services qu’elles proposent mais se différencient par leur cœur de métier. Les ETF ont 50% et plus de leur chiffre d’affaires qui provient des services de travaux forestiers, tandis que 50% et plus du chiffre d’affaires des exploitants forestiers provient de l’achat et de la vente de bois. 

    Ces deux professions peuvent réaliser : 

    • des plantations ;

    • de l’entretien des peuplements et des plantations (préparation des sols pour la régénération, dégagements pour l’accessibilité, etc.) ;

    • des coupes de bois et des travaux forestiers (DFCI, broyage…) ;

    • de l’achat et vente de bois.

La Région SUD Provence-Alpes-Côte d'Azur