Gérer le paysage du Colorado provençal

Le CRPF mène une action de regroupement sur le massif des ocres des communes de Rustrel, Gignac et Caseneuve dans le Vaucluse. Dans le cadre du programme LEADER, il propose aux propriétaires de la zone de se regrouper en Association Syndicale Autorisée afin de pouvoir gérer leur forêt de manière durable. Le site est concerné par plusieurs règlementations environnementales dont celle du site classé qui rend nécessaire une autorisation ministérielle pour les coupes de bois. Il est important de réaliser des opérations préservant le paysage qui se referme du fait de la dynamique forestière.

Un site exceptionnel

Nombreux sont ceux qui viennent se balader dans le Colorado Provençal, où les multiples couleurs d’ocres illuminent le paysage. Ce site phare du Vaucluse réparti sur les communes de Rustrel, Gignac et Caseneuve, est l’héritage d’années d’exploitation de l’ocre entre le XVIIIe siècle et 1992 et du fer. Depuis, la forêt a regagné ses droits et a petit à petit conquit tout le massif. 

Ce site emblématique du Vaucluse aux allures de far West accueil annuellement des visiteurs du monde entier. Au sein d’un massif forestier de près de 800 hectares à 90% privés répartis sur près de 180 propriétés, le site touristique des carrières d’ocres du Colorado Provençal organisé pour accueillir du public s’étend sur une trentaine d’hectares.

Le site a été classé au début du XXIe siècle dans le but de préserver les paysages exceptionnels qui le composent, il fait également l’objet d’un projet d’Opération Grand Site. La richesse environnementale fait que plus de 70% du massif sont en site Natura 2000, en effet, le site abrite plusieurs espèces protégées animales et végétales. De plus, d’autres zonages administratifs existent comme des espaces boisés classés et des périmètres autour de monuments historiques.

Cette superposition de classifications administratives rend les opérations de gestion forestière, aujourd’hui nécessaires, complexes. Aujourd’hui, d’un point de vue forestier, uniquement  des actions de dégagements ponctuels de points de vue ou de mise en sécurité de sentiers sont réalisées ne concernant que la partie touristique du massif et moyennant le montage d’un dossier administratif.


Une volonté partagée de gestion

L’encadrement de l’activité touristique et de l’aménagement du site de visite ont été initiés par les propriétaires privés eux même puis menés conjointement avec la commune de Rustrel. A l’échelle du massif la gestion, n’est pas homogène. Elle se concentre sur la partie accueillant du public. Le reste du massif est laissé en libre évolution mais reste tout de même parcourue par de nombreux visiteurs voulant sortir des sentiers battus.

L’amélioration et l’harmonisation de la gestion du massif ainsi que l’encadrement du flux touristique sont des volontés partagées par une majorité des propriétaires privés ainsi que du Parc Naturel Régional du Luberon, de la communauté de communes du Pays d’Apt et de la commune de Rustrel.


Un diagnostic pointu

Dans une forêt morcelée, la mise en place d’une gestion forestière durable n’est possible qui si les propriétaires se regroupent et s’organisent. Dans ce contexte de topographie difficile, la totalité des parcelles doivent être incluses dans le périmètre pour permettre une optimisation et un accès optimal au. C’est pour cela que la forme juridique d’Association Syndicale Autorisé a été retenue car elle est basée sur le principe de la majorité.

Ce projet a fait l’objet de plus d’un an de travail d’animation de la part du CRPF auprès des propriétaires privés et des différents acteurs du territoire. Ce travail est résumé dans un document diagnostic complet de la zone d’étude a été fait afin d’identifier tous les enjeux qui lui sont propres et de permettre de proposer une gestion la plus adaptée possible au contexte locale.

À télécharger :


Un regroupement spécifique

Plusieurs réunions publiques d’informations ont été faites en mairie pour communiquer autour du projet ainsi que ne nombreuses visites individuelles sur le terrain. A l’issue de ce travail, les propriétaires se sont mobilisés pour déposer un dossier de demande de création d’une ASA à la préfecture du Vaucluse dans le but d’organiser une gestion durable et concertée de leur massif forestier. Le périmètre de l’association est basé sur le contour du site classé excluant les zones agricoles.

Une fois l’ASA créée, le bureau choisira un gestionnaire forestier professionnel qui l’accompagnera dans la gestion du massif. C’est ce gestionnaire qui rédigera le Plan Simple de Gestion (PSG), document de garantie de gestion durable planifiant géographiquement et dans le temps, toutes les interventions sur dix à vingt ans en concertation avec ce que veut le propriétaire. Une fois agréé au titre du site classé et du code forestier, les interventions de gestion prévues pourront être réalisées sans démarche administrative supplémentaire.

L’association va permettre à travers la mutualisation de la gestion, d’offrir la possibilité au propriétaire aussi petite qu’il soit, de valoriser son patrimoine et d’être dispensé des démarches administratives inhérentes aux zonages administratifs. De plus, la forme juridique d’ASA permet aux propriétaires de parcelles enclavés de pouvoir y accéder.


Une réunion de rencontre entre propriétaires a eu lieu le 14 janvier 2019 à Roussillon. Les objectifs étaient de montrer comment fonctionne une Association Syndicale Libre et d'avoir les témoignages de propriétaires investis dans la vie de l'association.


Une visite de chantier s'en est suivie illustrant ce qu'est la gestion forestière durable en site classé.

À télécharger :


Grâce à l'aide financière de

À consulter :